QUI NOUS FINANCE  ?

VOUS, bien sûr !

 

 

Votre soutien au Comité Bastille est efficace et opportun depuis 2010. Cette année, l’enjeu grandira encore.

 

POURQUOI ?

 

Notre pays a un urgent besoin d’une profonde réforme fiscale, personne ne le conteste.

 

Chômage, dette, déficits, pression fiscale, perte de pouvoir d’achat, éducation et sauvegarde de l’environnement sont en panne malgré une timide reprise en zone Euro, tandis que les inégalités augmentent encore, que les extrêmes droites fascisantes progressent et que le fascisme islamique nous fait une guerre véritable qui n’est pas finie…

 

Les faits sont là et vous le savez. Tous nos partis le savent. Les institutions souveraines (BCE, FMI, Federal Reserve, OCDE, etc.) le savent aussi. Les économistes renommés de droite ou de gauche aussi. Bruxelles aussi (bien que pas toujours pour les bonnes raisons.)

 

Nous savons maintenant que les gouvernements des deux derniers quinquennats ont réagi par des réformettes qui n’ont rien résolu et la mini-réformette fiscale que propose notre nouveau Président, n’est qu’un autre replâtrage qui renforce encore les inégalités de revenus et de patrimoines. Personne encore ne propose de projet complet et crédible.

 

Sauf NOUS (plus nos associés et alliés), parce que nous sommes les seuls, depuis la droite jusqu’à la gauche, à remettre en question le bien-fondé de l’Impôt sur le Revenu.

 

Le Comité Bastille, seul, propose une telle réforme dans un projet complet depuis sa naissance en 2006. Cette réforme a été exposée grâce à trois ouvrages, au soutien du Centre des Jeunes Dirigeants, à environ 40 conférences, au Colloque Les Solutions Existent... de Mars 2016, à des réunions de travail avec quatre mouvements politiques et à un blog depuis 2013 devenu un site Web.

 

Et depuis, personne n’a présenté d’objection concrète à notre projet à laquelle nous n’ayons pas répondu. Au contraire, nombreux sont ceux qui nous ont encouragés avec des suggestions positives, à commencer par nos membres, notre équipe et de nombreux experts dont les conseils avisés de Michel Rocard †. Et tout ce qui a été construit jusque-là – la communication, les actions – l’a été grâce à leur implication. Pourquoi ? Parce que nous sommes tous convaincus d’avoir raison et parce que nous sommes convaincus de la nécessité d’agir. Non pas que nous annoncions l’apocalypse pour demain, nous disons au contraire pourquoi la France se porte encore bien.

 

Mais parce que nous savons que, si le modèle économique et fiscal prédominant dans le monde, lequel reste fondamentalement néo-libéral, n’est pas remis en question, nous allons vers les catastrophes politiques, sociales et écologiques vers le milieu du siècle et c’est maintenant qu’il est temps de changer le cap.

 

Aux dernières présidentielles, des bribes de notre projet ont filtré dans deux programmes, malheureusement sous des formes tronquées. Aujourd’hui nous avançons encore, visant la reconnaissance du Projet IPP au niveau européen pour les élections de 2019.

 

COMMENT  ?

 

Le Comité Bastille a pour politique de rester indépendant. C’est pourquoi il n’a pas recherché de subventions ou autres soutiens de l’Etat ,sachant qu’ils ont toujours des fils à la patte. Les principales sources de financement du CB sont les cotisations des membres et les dons.

 

  • En 2013, nous avons « fonctionné » avec un budget de deux mille euros.
  • En 2014, avec nos trois mille euros, notre programme a percé, grâce au début de notre coopération avec CAP21 – Le Rassemblement Citoyen et avec le groupe Nouvelle Voie Socialiste du Parti Socialiste.
  • En 2015, nous avons progressé.
  • En 2016 notre budget a atteint cinq mille cinq cent euros et le 16 mars nous avons organisé un Colloque : “Les Solutions Existent pour Sortir de la Crise”. Le 22 Juin, quatre experts du Parti Socialiste ont écrit dans Le Monde une présentation très remarquée du Projet Taxe sur l’Actif Net (IPP) et nos fonds ont remonté.
  • en 2018, nous comptions sept mille euros en caisse. Le 22 septembre, un séminaire sur les stratégies futures à adopter a eu lieu sur la péniche “Le Bali” et les coûts ont fait baissé nos finances.

 

 C’est dire à quel point nous sommes très dépendants du bénévolat.

 

En 2019, votre soutien va financer les frais de refonte de notre site web, dont les fonctionnalités seront fortement augmentées, également les déplacements nécessaires aux réunions, conférences et colloques dans toute la France et surtout d’être présents dans les séances de discussions du Projet IPP.  Nous rendons compte à nos membres de l’avancement de ces travaux et les invitons à donner leur avis par mail ou par commentaires sur le site.

 

Prenez date en vous joignant à nous maintenant ! D’avance, Merci !

Devenir membre :

Ce que nous vous demandons

Ce que nous vous offrons

Cotisation annuelle

Observateur anonyme

 Lire notre site et nos messages par mail.

Envoyer des suggestions et questions par mail ou commentaire sur le site.

Devenir membre actif si vous êtes convaincus.

Respect de votre anonymat.

Un mot de passe vous permettant d’avoir accès aux documents « pour en lire plus… »

Invitations aux réunions plénières.

25 €

Membre actif

Participer a nos réunions.

Etre volontaire pour participer à nos travaux confidentiels avec partis et mouvements politiques.

Nous faire connaitre autour de vous.

Vous proposer pour organisation d’événements du Comité dans votre environnement social.



Respect de votre anonymat ou mention de votre participation à votre préférence.

Votre mot de passe vous permet l’accès à tous nos rapports et études mêmes confidentielles.


Particulier

 100 €


Entreprise

200 €

Membre bienfaiteur

En plus, vous êtes les premiers sollicités pour le renouvellement du bureau, a condition bien sur que vous souteniez les points essentiels de notre programme.

Les mêmes options qu’un membre actif.

Une carte de visite personnelle du Comité avec la mention de membre bienfaiteur.

Information systématique sur les décisions que nous préparons avec opportunité d’intervenir directement auprès du bureau.

250 € 

au moins

Correspondant de Presse

Avoir la carte de presse et faire la demande

Vous êtes le premier informé de nos événements, nouvelles, et décisions.

A titre gracieux.