Nous la connaissons bien

Et savons pourquoi nous l’avions désignée au printemps 2019 comme Porte-Parole du Comité Bastille, ce qu’elle avait accepté et a très bien assumé.

Elle a une seule carte à jouer, mais elle est de taille, car personne d’autre ne la détient en ce moment. Issue de la France rurale, elle est connue de plusieurs millions de Français bien qu’elle n’ait jamais, et en aucune manière, été associée à un pouvoir établi quelconque, que ce soit celui de la politique, de la haute administration, de la finance, du patronat, des médias ou de l’université. Ceci à un moment où la crédibilité de tous les pouvoirs et statuts établis est compromise, et plus particulièrement celle des partis politiques, sauf des micro-partis qui n’arrivent pas à percer précisément parce qu’ils sont honnêtes ; et où la société française fonctionne encore correctement grâce aux niveaux inférieurs de toutes les hiérarchies (santé, sécurité, services à la personne, transports, accès assurant les besoins de base et procurant les produits essentiels, etc.) tous ceux où quelqu’un doit, quoi qu’il arrive, assumer le service face au client, à l’usager, et au patient.

Qui est Jacline Mouraud ?

Une maman de trois enfants qui travaille comme autoentrepreneur dans le secteur culturel.

Elle est une Bretonne de 53 ans et elle a trois enfants. C’est une musicienne qui joue de plusieurs instruments, et est auteur-compositeur. Elle a composé un chant patriotique d’alternative à La Marseillaise, pour les enfants. Elle travaille actuellement dans l’évènementiel. Elle est aussi agent de sécurité incendie SSIAP 1 et hypnothérapeute.

Que défend t-elle ?

Elle l’explique dans son livre « Jaune… et après ? » (Editions Télémaque, 2019).

C’est une démocrate : le peuple français est seul souverain.

C’est une républicaine : le pouvoir politique est limité à l’intérêt général, au bien commun, à la Res Publica. Chaque citoyen est maitre de sa personne, de sa vie privée, de sa propriété, mais dans le respect d’autrui…

C’est une humaniste laïque. Toutes les religions, convictions et croyances sont acceptées en France tant qu’elles respectent Marianne, la République souveraine parce que symbole du peuple souverain.

Elle soutient l’État providence qui protège de la maladie, accompagne la vieillesse et le chômage : dans une société digne de ce nom, personne ne doit être laissé-pour-compte.

Elle soutient la liberté de chacun et notamment la liberté d’entreprise et des échanges, tant qu’ils ne mettent pas en danger la dignité humaine, laquelle n’est pas négociable.

En tant qu’humaniste, elle soutient la vérité, la justice, et la bienveillance. La personne humaine et la vie sont sacrées. Elle est européenne. Mais une Europe de nations souveraines, de plus en plus réunies par un État de Droit défendant des valeurs de plus en plus universellement acceptées.

Elle propose à tous les Français d’en finir avec :

  • La corruption qui se généralise,
  • La déresponsabilisation du citoyen dans l’école, la santé, la sécurité; la déresponsabilisation du médecin, du professeur, du Maire, du chercheur …
  • Le recul dramatique de la Laïcité, régulier depuis quatre décennies, avec les conséquences que l’on sait : insécurité des professeurs et agents de services publics, zones de non-droits, etc.
  • La financiarisation et l’optimisation fiscale légalisant la spoliation, tout en augmentant les inégalités de conditions de vie et la dégradation des zones rurales, prolétarisant la condition de l’agriculteur.
  • La centralisation accrue, contraire à la démocratie, au détriment inquiétant de l’autorité des parlements à tous les niveaux. 

Pour favoriser l’emploi et remettre tous les français au travail, libérer l’esprit d’initiative et la création de richesses réelles, Jacline Mouraud  propose de :

  • De rétablir l’autonomie des communes, cantons, départements… pour assurer une subsidiarité maximale.
  • De lutter contre le changement climatique.
  • De libérer, par une réforme fiscale, l’investissement à long terme en s’appuyant d’abord sur les entreprises individuelles, petites et moyennes, et proposer, dès son élection, l’ouverture d’Etats Généraux de la Fiscalité et des Prélèvements Obligatoires, réunissant tous les experts et les think tank travaillant sur ces questions.
  • Créer un véritable Droit de l’Entreprise, officialisant la vocation de chacune, dont le plan comptable tiendra compte du Capital Humain.
  • Mobiliser le patrimoine dormant par un grand emprunt national, 100 milliards par an pendant 10 ans, soit 1000 milliards d’euros qui n’augmenteront pas la dette extérieure de la France.
  • Investir à très long terme dans la reconversion biocompatible de notre économie et supprimer progressivement notre dépendance aux énergies fossiles.
  • Créer ainsi 300 000 emplois par an pendant 10 ans, qui réduiront d’autant le coût des aides sociales et dont les cotisations rétabliront l’équilibre de la sécurité sociale et des caisses de retraite.
  • Nous lui faisons confiance pour faire bouger les choses en France, et lui souhaitons bonne chance !

Les membres du Conseil d’Administration du Comité Bastille