IMAGINEZ… si vous êtes un particulier, que l’on vous propose de ne plus payer d’impôt sur le revenu, ni d’impôt foncier, ni d’impôt sur les successions.

IMAGINEZ…si vous êtes une entreprise, que l’on vous propose de ne plus payer d’IS.

IMAGINEZ… que tous ces impôts soient remplacés par un seul impôt : l‘IPP – l’Impôt sur le Patrimoine Passif, un impôt sur le patrimoine qui ne s’appliquerait que sur vos biens immobiliers et mobiliers, à partir de 50.000 euros (investissements productifs déduits) et que les recettes de l’État n’en soient affectées.

IMAGINEZ… encore la fin des paradis fiscaux, car les particuliers fortunés ou les entreprises n’auront plus de raisons de recourir à l’évasion fiscale, rapportant ainsi 220 milliards à notre pays dans un bref délai.

IMAGINEZ… enfin que la plupart des entreprises n’aient plus vraiment besoin des marchés financiers pour se développer, puisque l’absence d’impôt faciliterait leur autofinancement, favorisant ainsi le retour à l’embauche et mettant un sérieux frein à la financiarisation qui déstabilise nos économies et accroît les inégalités.

Cette innovation fiscale n’est pas l’œuf de Colomb mais elle y ressemble. Elle a été mise au point par un groupe de professionnels de la vie économique (économistes, fiscalistes, chefs d’entreprises, juristes, avocats, artisans, journalistes) et soutenue par des personnalités politiques de tous bords, français et européens ; elle bénéficie en outre de l’adhésion de milliers de correspondants, sous le nom

C O M I T É   B A S T I L L E

Louis Bériot.