Édito du président honoraire et fondateur du Comité Bastille : André Teissier du Cros

Lettre ouverte à Emmanuel Macron, Président de la République

Lettre ouverte à Emmanuel Macron, Président de la République

Monsieur le Président,

 

Quand vous avez dit que « déléguer notre capacité de soigner à d’autres est une folie » ;

Quand vous avez parlé de « changer de modèle », d’« interroger le modèle de développement dans lequel s’est engagé notre monde depuis des décennies » – vous avez bien dit décennies, semblant nous rappeler correctement que la financiarisation de l’économie a commencé dans les années 80 ;

Quand vous avez dit, parlant de la santé, qu’« Il est des biens et des services qui doivent être placés en dehors des lois du marché ».

Nous avons compris avec un immense soulagement, comme la majorité des Français, que vous aviez enfin compris les maux de la financiarisation de l’économie mondiale, et engagé la France, et aussi l’Europe, dans le combat contre celle-ci.

Or nous apprenons que, fidèle aux grands défenseurs français de cette financiarisation, vous prévoyez de nous engager de nouveau, avec une impulsion nouvelle, vers les Partenariats public-privé (PPP), le véhicule essentiel pour redonner le pouvoir souverain à la financiarisation par le truchement du marché boursier, de l’optimisation fiscale qui rend légal​ le pillage des humains et de la nature, et du réseau mondial des paradis fiscaux qui chaque année coûte à la France seulement, entre 70 et 100 milliards d’euros de manque à gagner fiscal.

Nous pensions que vous aviez appris qu’il existe des alternatives à ce mode de financement inique et destructeur, et au financement direct des services publics par le budget de l’État. Car cette alternative est décrite, étudiée et évaluée par de nombreux laboratoires d’idées dans le monde, dont en France. Amère déception ! Nous nous joignons à la foule des Françaises et Français qui vous rappellent aujourd’hui vos promesses. Il faut que la France en finisse avec la financiarisation, une politique qui ramène tous les objectifs de développement et de création de richesses à la seule valorisation maximale des intérêts de l’actionnaire.

Cette fois, la France comme le Monde fait face à trois crises simultanées.

  • Une dette vertigineuse qui s’aggrave au seul profit des intérêts financiers. L’endettement peut être une bonne chose s’il est contracté auprès des Français pour ne pas alourdir la charge de la dette externe, et s’il est orienté vers la création d’emploi et la transition écologique à travers des investissements à très long terme. Saviez-vous que si nous avions une filière bois au niveau allemand, nous aurions 700 000 emplois en plus et un bilan carbone national encore meilleur ?
  • Un changement climatique trop rapide pour que les écosystèmes aient le temps de se renouveler. Oui, la France ne pèse que pour 0,9 % des émissions de gaz à effet de serre dans le monde. Mais vous connaissez la force des symboles : si la France change et prouve que nous pouvons être prospère avec une économie durable, combien nous suivront ? Et quel avantage compétitif pour nos entreprises qui seraient les premières à pouvoir exporter ce nouveau savoir-faire ?
  • Une épidémie qui montre au grand jour à quel degré de délabrement la financiarisation, par sa politique de bas salaires, de coupes budgétaires dans les dépenses publiques et aussi dans les investissements, de délocalisation (que ferions-nous en ce moment même sans les fournisseurs chinois et indiens ?) a ramené la Santé publique à un état de survivance. Un constat que nous pouvons étendre à tous les secteurs publics.

La réponse à ces défis est simple, sa mise en place est complexe. ​Elle demande ​un courage politique et ​une volonté administrative sans précédent. Il faut voir par-delà le modèle éculé de ces dernières décennies​, pour reprendre vos mots, et inventer le système de demain, qui fera de la France et de l’Europe une troisième voie salutaire entre les excès destructeurs de l’Ouest et les autoritarismes de l’Est.

Il faut réorienter notre économie en profondeur, de manière progressive et raisonné​e. Pour cela un seul levier : la fiscalité. Le système fiscal du XXe siècle, doit changer totalement pour embrasser les réalités économiques du XXIe. Il doit à nouveau être progressif dans sa globalité, sur l’ensemble des prélèvements obligatoires et empêcher l’évasion fiscale en la rendant trop dangereuse. Enfin, les impositions sur la consommation ne doivent pas alourdir la charge fiscale des Français, mais glisser d’une imposition de la valeur à l’imposition de l’empreinte écologique.

Il est plus que temps de respecter vos engagements, et le Comité Bastille est prêt à vous soutenir pleinement dans cette démarche.

 

Nous vous prions d’agréer, Monsieur le Président, l’expression de notre profond respect.

 

Le Comité Bastille

 

Signataires :

Élus, anciens Élus et Monde politique :
Charles Girardin, Conseiller régional, Région Centre Val de Loire ; Corinne Lepage, ancienne Membre du Parlement Européen, Fondatrice de CAP21 ; Hélène Mandroux, Maire honoraire de Montpellier, ancienne Conseillère Régionale, Région Languedoc ; Yveline Moeglen, ancienne Vice-Présidente du Conseil Régional d’Alsace, puis de la Communauté Urbaine de Strasbourg, Déléguée Alsace de CAP21 ; Fabien Verdier, Conseiller régional, Région Centre Val de Loire.

Maires ou anciens Maires, et Adjoints :
Daniel Anguiviel (Liouc) ; Chantal Cutajar (Strasbourg) ; Henri de Latour (Lasalle)

Mouvements, ONG, Universités et Groupes de réflexion à vocation politique :
Professeur Alain Caillé
, sociologie, Univ. Nanterre, Animateur du Mouvement Les Convivialistes ; Bernard Barthalay, Président, Puissance Europe/Weltmacht Europa ; Professeur Philippe Desbrières,  Droit de l’Entreprise, Université de Bourgogne; Richard Hasselmann, Président, Libr’Acteurs ; Antoine Héron, Président, Innovation Citoyenne et Développement Durable ; Professeur Francois Morin, économiste, Université Toulouse 1, Fondateur, LEREPS; Jean Rapenne, Secrétaire général, CAP21 ; Antoine Vaccaro, President, Force for Good ; Jean-Louis Virat, Président, Laboratoire de la Transition.

Membres du Conseil d’administration :
Clément Carrue, Hubert Coste, Michel Duhamel, Susan George, Nicolas Jouve, Michel Meunier, Jacline Mouraud, Jean-Michel Quintric, André Teissier du Cros, Yann Teissier du Cros.

Membres actifs, Correspondants et Amis :
Isabelle Abric, Isabelle Arnaud, Georges Ben Samoun, Bruno Botto, Pierre Bourguet, Hélène Bremond, Roger Brunelli, Alain Chevallier, Serge Cognard, Marie Dalbard, Olivier Del Valle, Julie Erst, Stéphane Grumbach, Jacky Leccia, Gildas Le Goff, Martine Le Guevel, Claudie Lemoine, Élisabeth Maillet, Huguette Maréchal, Jean de Monbrison, Magali Mulder, Martine Pialot, Étienne Régnier, Olivier Rorlot, Jean Sagnol, Eric Wallez, Sophie Wildbolz .

Signataires européens résidant en France ou naturalisés :
Hans Birkemeyer, Gwyneth Boswell, Lilian Brower Gomes, Liane Dorée, Gretel Frohn, Gerhard Hynek, Gareth Jenkins, Nicolas Kovacs, Willem Mulder, Peter Paulich, Marga Wolf-Gentile.

Jacline Mouraud publie JAUNE… Et Après ?

Communiqué - 15 Février 2020 - Jacline Mouraud publie JAUNE… Et Après ? Le livre qui raconte son parcours depuis Octobre 2018 avec les Gilets Jaunes, puis avec le Comité Bastille. JAUNE... et Après ? de Jacline Mouraud, vient de sortir aux Éditions Télémaque, avec une préface...

lire plus

Édito du 15 Mai 2019

Comment j’ai découvert que j‘étais européen. En 1944 j’avais sept ans, et j’ai vu arriver les soldats américains. Et bien entendu je suis tombé amoureux de l’Amérique. Comme beaucoup de français de mon âge. En 1965 je suis allé visiter l’Amérique avec mon patron de l’époque. Il...

lire plus

Comment j’ai découvert que j‘étais européen.

Je me réjouis de constater aujourd’hui que nos élections européennes ont préservé l’essentiel : L’Europe ; l’État de Droit, en commençant par le Droit du Sol : la Vie en commençant par celle qui nous entoure. Elle a encore bien des progrès à faire, mais elle n’a pas cédé sur la...

lire plus

ÉDITO DU PRÉSIDENT

Nous vous souhaitons la bienvenue sur le nouveau site du Comité Bastille !

FORUM

NOUS REJOINDRE

NOUS CONTACTER

TOUS LES ARTICLES